Visite à la mission locale
Visite de la mission locale
17 mai 2018
Réunion Vitry ensemble
Rencontre du Mardi 15 Mai – Atelier 2
29 mai 2018

Le mardi 15 mai, la Maison de la Vie Associative a accueilli les participants des Mardis d’Imagine, à l’occasion de l’atelier 3 «  Mieux vivre ensemble à Vitry ». Des habitants de tous les quartiers et de tous les horizons ont ainsi pris part aux échanges afin de poursuivre le travail d’élaboration et de suivi des engagements issus de la démarche « Imagine Vitry ». Dans le prolongement des échanges du Mardi 3 avril dernier, il a été proposé aux habitants de concentrer l’attention de tous sur deux sujets majeurs : en premier lieu, la question de la propreté, en second lieu, la convivialité avec les « Tic Tac Pik Nik ».

Repérer, soutenir et accompagner les initiatives des habitants, commerçants et autres volontaires qui contribuent à maintenir la ville propre

Déjà lors du dernier Mardi d’imagine, la question de la propreté avait été souvent posée et les habitants avaient demandé à la Ville de leur présenter un état des lieux des actions de la Ville en la matière, la connaissance partagée d’un rapide diagnostic leur semblant être un préalable utile à une discussion sur le sujet.

Le temps de travail a démarré avec une présentation, par les services de la Ville, des politiques publiques en matière de propreté. Ce faisant, un chiffre a fait immédiatement réagir les habitants. 650 000 € sont dépensés par la Ville chaque année pour traiter les « dépôts sauvages ». Plusieurs participants l’ont dit : parce qu’ils les voient au quotidien, ces dépôts sauvages impactent la qualité de vie de chacun et l’image de la ville, mais en plus, cela coûte cher pour la collectivité.

Des solutions innovantes pour le recyclage, le traitement des déchets.

Certains participants ont interrogé la possibilité d’engager une entreprise qui pourrait racheter ces déchets afin de les recycler et ainsi équilibrer les dépenses de la ville.

  • Présenté par un habitant impliqué dans l’initiative, un composteur nouvellement ouvert à Vitry, dans le quartier du Port-à-l’Anglais, a reçu un accueil très favorable de la part des autres habitants qui, pour une large majorité d’entre eux, n’étaient pas au fait de son existence récente.

Une large campagne de sensibilisation

Constat également partagé : les plus jeunes sont souvent les plus sensibles aux problématiques de propreté. La présence d’un jeune d’une dizaine d’année, venu participer à l’atelier pour « en savoir plus sur ce que fait la ville pour la propreté » en est un exemple ; le fait que la moitié des visiteurs du nouveau composteur soit des enfants en est un autre.

De l’avis général, il faut donc s’appuyer sur l’attachement des plus jeunes à la question de la propreté pour travailler à rendre la ville plus propre : Pour certains, cela pourrait signifier plus d’initiatives en direction des écoles, pour d’autres, l’idée serait de faire plus de liens entre ces initiatives et le reste de la population : contribuer, en quelque sorte, à donner les moyens aux enfants d’être encore plus entendus sur la question.

  • Une première action concrète a été présentée par un habitant, membre du conseil de quartier du Centre-Ville. La « Journée de la propreté », programmée et organisée afin de sensibiliser les habitants et de les rendre acteurs de la propreté de la ville. Reçu avec un même intérêt, cette démarche a également été l’occasion pour les habitants de se mettre d’accord sur un élément central : la propreté doit être l’affaire de tous et la sensibilisation doit être au cœur des politiques publiques en la matière.

Suites proposées :

  • Compte tenu de l’importance et de la forte appropriation du sujet par les habitants, un membre des services a proposé de se rencontrer dans les jours à venir, afin d’approfondir ensemble la discussion. Les habitants ont répondu favorablement à cette proposition.
  • De même, une habitante a suggéré constatant le coût élevé des politiques publiques, et les résultats pas toujours à la hauteur, de visiter ensemble d’autres villes pour y dénicher de « bonnes pratiques »

 

Créer des espaces de convivialité et favoriser des temps de rencontres

En réponse à de nombreuses demandes formulées dans les rencontres, d’avoir à Vitry plus de moments conviviaux, de rencontres et de partage, une nouvelle initiative a vu le jour : « les Tic Tac Pik Nik »  qui se tiendront le 1er juin lors des Fêtes du Lilas. Une soirée conviviale repartie sur 11 lieux organisée avec les Vitriots dans les quartiers.

Les élus et les services ont souhaité mettre l’idée en débat avec les habitants et imaginer avec eux les conditions de mise en œuvre de cette proposition.

Suite à la présentation de l’initiative par la ville, les habitants ont non seulement validé le sens de la démarche mais aussi les lieux proposés ainsi que les grandes lignes organisationnelles proposées par la ville.

En plus de ce rôle d’ambassadeurs de la démarche que les habitants se sont proposés d’endosser, ils ont également souhaité étoffer la programmation des « Tic Tac Pik Nik » : certains ont suggéré que des talents de la ville soient conviés et puissent prendre la parole, jouer de la musique, etc. Une habitante a suggéré que chaque habitant prépare son plat préféré pour le partager avec les autres habitants. Un autre a attiré l’attention sur le fait que le choix de la programmation musicale et des animations n’était pas anodin, qu’il fallait penser une programmation pour toutes les générations.

Une habitante a toutefois interrogé l’efficacité de ce type d’initiative, aussi intéressante soit-elle, pour construire le vivre ensemble à Vitry. Reste donc à trouver des leviers à même de rendre la construction des liens plus pérennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *